La Grande Galerie de l’Évolution du Muséum d’histoire naturelle de Paris : 135 ans d’histoire en cinq vidéos

, La Grande Galerie de l’Évolution du Muséum d’histoire naturelle de Paris : 135 ans d’histoire en cinq vidéos

[embedded content]

La galerie de Zoologie est rattachée au Muséum national d’histoire naturelle créé en 1793. Encore aujourd’hui, la Grande Galerie de l’Évolution, située dans le Jardin des Plantes à Paris, fait partie de l’un des 12 sites sous l’égide du Muséum.

La Grande Galerie de l’Évolution se situe dans le Jardin des Plantes à Paris.
La Grande Galerie de l’Évolution se situe dans le Jardin des Plantes à Paris.

AFP

En juillet 1889, après 12 ans de travaux, la tant attendue galerie ouvre ses portes peu après l’inauguration de la célèbre tour Eiffel.

Portrait de l’architecte Louis-Jules André
Portrait de l’architecte Louis-Jules André

Wikipedia Creative Commons

Lorsque les visiteurs découvrent le lieu, ils sont subjugués par le million de spécimens présents et la lumière naturelle qu’offre l’immense verrière, pensée par l’architecte Louis-Jules André.

Sur le même sujet

La fermeture de la galerie

Ce lieu connaît un réel succès pendant de nombreuses années mais un événement vient compliquer sa pérennité : la seconde guerre mondiale. Après cinq ans de conflit, la société française doit se reconstruire et se préoccupe donc très peu du monde culturel et de l’histoire naturelle. Les moyens financiers alloués à la galerie sont insuffisants pour l’entretenir et cette dernière tombe peu à peu en désuétude. En 1965, la célèbre verrière est fortement dégradée et doit être couverte de bâches pour empêcher l’eau de passer au travers. S’ensuivra la fermeture définitive du lieu, devenu trop dangereux pour le public.

[embedded content]

En 1968, les chercheurs du Muséum mènent une campagne médiatique sur le patrimoine en danger et parviennent à faire construire une toiture provisoire en zinc, protégeant la Galerie et les spécimens. Mais cette mesure protectrice plonge le lieu dans la pénombre, et la luminosité qui faisait sa renommée disparaît définitivement.

Un renouveau

En 1981, la « Zoothèque » une vaste réserve souterraine est construite en face de la Galerie pour accueillir et protéger les spécimens qui s’abîment dans le lieu à l’abandon. En 1986 après le déplacement des collections vers la Zoothèque, les scientifiques du Muséum proposent de rénover la galerie.

[embedded content]

Ce projet de « Galerie de l’évolution » va lui offrir une seconde vie. Dès lors, une série d’événements vont s’enchaîner : le directeur du Muséum, Philippe Taquet, en collaboration avec des chercheurs de l’établissement choisissent le thème de l’Évolution pour les nouvelles présentations de la galerie. Peu après, Michel Van Praët, écrit le premier synopsis de la galerie avec une approche inédite en mettant en lumière le principe d’un musée d’objets/musée d’idées. En 1987, une « cellule de préfiguration » aussi dirigée Michel Van Praët se forme, avec la mission d’écrire le programme muséologique de la galerie. En février 1988, un jury international pour le concours d’architecture choisit, le projet de Paul Chemetov, Borja Huidobro, Ponthus Hulten et René Allio, pour rénover la galerie.

Capture d’écran de la vidéo « Paul Chemetov sur la Grande Galerie de l’évolution du muséum d’Histoire naturelle ».
Capture d’écran de la vidéo « Paul Chemetov sur la Grande Galerie de l’évolution du muséum d’Histoire naturelle ».

INA

Pour visualiser cette vidéo sur le site de l’INA : cliquez ici

L’arrivée de François Mitterrand

Article paru dans le journal « Sud Ouest » le 22 juin 1994.
Article paru dans le journal « Sud Ouest » le 22 juin 1994.

Archives Sud Ouest

Mais c’était sans compter sur l’intervention de François Mitterrand. Le 6 octobre 1988, le chef de l’État inaugure l’exposition « D’ours en ours » consacrée à l’ours des Pyrénées au Muséum national d’histoire naturelle à Paris, et en profite pour visiter la grande galerie, alors vétuste et fermée depuis plus de trente ans. En voyant le potentiel inexploité de cet endroit, il décide d’inclure la rénovation de la galerie dans les grands travaux présidentiels.

[embedded content]

Sur le même sujet
François Mitterrand, un homme du Sud-Ouest : notre dossier

François Mitterrand, un homme du Sud-Ouest : notre dossier

L’ancien président est mort il y a 27 ans, le 8 janvier 1996. « Sud Ouest » ouvre ses archives sur le parcours exceptionnel d’un homme très attaché à la région qui l’a vu naître, le 26 octobre 1916 à Jarnac, en Charente

La chronique a été générée aussi sérieusement que possible. Dans la mesure où vous désirez mettre à disposition des renseignements supplémentaires à cet article sur le sujet « Découverte de paris » vous pouvez utiliser les contacts affichés sur notre site web. Le but de aquarelleparis.fr est de débattre de Découverte de paris dans la transparence en vous donnant la visibilité de tout ce qui est mis en ligne sur ce thème sur le net Cet article, qui traite du thème « Découverte de paris », vous est volontairement proposé par aquarelleparis.fr. Connectez-vous sur notre site internet aquarelleparis.fr et nos réseaux sociaux pour être informé des prochaines publications.